La centrale de Vaires

La centrale de Vaires

Vaires-sur-Marne - SituationLa centrale de Vaires-sur-Marne est constituée de trois turbines à combustion (TAC) d’une puissance unitaire de 185 mégawatts, fonctionnant au fioul. Mises en service en 2008 et 2009, elles produisent l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 500 000 habitants.

Les TAC fonctionnent en moyenne une centaine d’heures par an. D’une grande fiabilité, elles peuvent être démarrées très vite et alimenter le réseau en électricité au bout de quelques minutes. Elles contribuent ainsi à la sécurité de l’alimentation électrique de la région Île-de-France notamment lors des pics de consommation journaliers et des périodes de pointes saisonnières.

Les TAC de Vaires-sur-Marne ont été édifiées sur le parc à charbon de l’ancienne centrale thermique, mise à l’arrêt en 2005 après plus de quarante années de service, puis déconstruite et valorisée. Leur construction a permis non seulement la pérennité de ce site industriel, mais également la réhabilitation de toute l’emprise de l’ancienne centrale, pour le plus grand profit de la biodiversité alentour, avec une roselière, une frayère à poissons et un mur de cendres pour la nidification des hirondelles de rivage.

Leur architecture autorise un moindre impact visuel grâce à des bâtiments limités à 12 mètres de hauteur et des cheminées de 40 mètres, comparées aux cheminées de 110 mètres des anciennes centrales. Un traitement acoustique performant élimine toute gêne sonore et des techniques de réduction des émissions polluantes contribuent à une meilleure qualité de l’air.

La démolition de l’ancienne centrale