Danse

Création 2017

Kaori Ito poursuit son exploration des contours de l’humanité à travers son ressenti et son vécu. Avec humour et lucidité, elle interroge son rapport au temps, à la vie, à la mort et à la solitude.

Certains dansent avec leurs muscles, d’autres avec leur peau, Kaori Ito danse avec ses os. Elle cherche le dialogue permanent entre l’espace et un corps dont les membres se dispersent. Mais qu’est ce qui met ce corps en mouvement ? Qu’est ce qu’un spectateur ou un chorégraphe aime chez une danseuse ? Qui est l’instrument et qui est aux commandes ?

Prise par une vie d’artiste effrénée, entre rencontres, voyages et tournées, elle éprouve le besoin de prendre du recul et de répertorier toutes ses activités dans un carnet de bord. C’est à la lecture de ce récit qu’elle réalise que sa vie, bien qu’exceptionnelle en apparence, est finalement d’une banalité désarmante.

Après Je danse parce que je me méfie des mots (vu à la Ferme en 2016), la chorégraphe explore dans ce nouveau solo la charnière entre l’humanité et l’inhumanité, l’animé et l’inanimé, le plastique et la peau. Elle part de son histoire, interrogeant sa vie personnelle et professionnelle, pour inventer un langage corporel qui résonne de manière universelle.

  • Deux représentations : mardi 27 mars 2018 à 20h45 et mercredi 28 mars 2018 à 20h45
  • Durée estimée : 1h

mardi 27 mars

Tarifs
10€ à 17€

> Plus d'infos sur l'événement

La Ferme du Buisson

Allée de la Ferme
77186 Noisiel
Renseignements, réservation
01 64 62 77 77
www.lafermedubuisson.com