avec 53 supporters du Racing club de Lens

« Une forme inédite, qui n’est ni un spectacle ni une performance. Comme si je prélevais un morceau de tribune et que je le posais sur scène (…). Nous récréons les conditions de la rencontre, et organisons la confrontation entre le public du football et le public du théâtre… » – Mohamed El Khatib pour La Terrasse

Avec le Festival d’Automne à Paris.

Sur scène, un gradin rempli de supporter du Bollaert, le mythique stade du RC Lens. Cinquante-trois personnes, assises face au public du théâtre pour, comme la nomme le metteur en scène de ce projet, Mohamed El Khatib « une expérience esthétique et politique ». Sans doute aussi une expérience sociologique réjouissante, car le gagnant du Grand Prix de Littérature Dramatique 2016 pour son précédent texte, qui travaille depuis deux ans au projet Stadium, a du dépasser certains clichés et vice versa, bien qu’il soit lui-même fan de football.

« Il y a cette image que nous sommes tous des incultes, là c’est tout le contraire. » dit Sylvie, pas la langue dans la poche. « On n’est pas obligé d’être en sang et or pour être lensois ! » Premier cliché balayé. Cette mère au foyer fait partie de la cinquantaine de supporters qui peuplent cette galerie de portraits. « Au stade, je côtoie des cadres, des anesthésistes, des personnes sans emploi… »

Alors, si on dit des supporters du RC Lens qu’ils sont le meilleur public de France, ils sont également en passe de devenir les meilleurs acteurs.

Texte Mohamed El Khatib Environnement visuel Fred Hocké, Environnement sonore Arnaud Léger Collaboration artistique Violaine de Cazenove, Éric Domeneghetty et Thierry Péteau Régie Zacharie Dutertre et Olivier Berthel Photo Marion Poussier Avec le soutien de Sylvie Winckler

Accès

vendredi 13 octobre

Tarifs
12€ à 22€

> Plus d'infos sur l'événement

Théâtre de Chelles

Place des Martyrs de Châteaubriant
77500 Chelles
Renseignements, réservation
01 64 210 210
theatre.chelles.fr/