Une ferme photovoltaïque à Courtry

Une ferme photovoltaïque à Courtry

Le 20 décembre 2018, le conseil communautaire de Paris – Vallée de la Marne a approuvé la création d’une centrale électrique photovoltaïque du Plateau du Bel Air à Courtry.

À proximité du Fort de Vaujours, une partie du terrain de 16 hectares, dont Paris – Vallée de la Marne est propriétaire, sera utilisée pour produire de l’électricité à l’horizon 2021-2022. Le projet étant relativement complexe, l’opérateur retenu, La Générale du Solaire, aura la charge de mener les études et démarches administratives nécessaires à la mise en œuvre du projet, de le construire puis à terme de le démanteler.

La promesse de bail a été signée le mercredi 6 février 2019 par Paul Miguel, Président de la Communauté d’Agglomération Paris-Vallée de la Marne et Daniel Bour, Président de la Générale du Solaire, en présence notamment de Xavier Vanderbise, Vice-Président chargé de l’aménagement et de l’urbanisme et Maire de Courtry, et de Colette Boissot, Vice-Présidente chargée du développement durable.

Les 8 hectares du Plateau du Bel Air sont mis à disposition à l’opérateur Générale du Solaire sous la forme d’un bail emphytéotique. L’opérateur s’engage à investir près de 5 000 000 € et versera une redevance annuelle de 15 000 € à l’Agglomération pendant 25 ans.

Ce projet d’installation de panneaux solaires fournira une puissance équivalente à la consommation de 1 830 foyers. Il présente de multiples avantages : soutien au développement des énergies renouvelables, recettes pour la collectivité, sécurisation et utilisation d’un site laissé à l’abandon. Il s’intègre dans le Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET) lancé par Paris-Vallée de la Marne.

Plateau du Bel Air Courtry
Plateau du Bel Air à Courtry
Vue d’avion du site et de la zone projet (source Google Earth).