La géothermie

Le territoire de Paris Vallée de la Marne dispose d’une ressource énergétique renouvelable importante dans la nappe souterraine du Dogger. Il s'agit d'une réelle opportunité écologique et énergétique pour notre territoire, permettant de produire une énergie locale, propre, inépuisable et à coût maîtrisé.

Située à 1800 m de profondeur dans le sous-sol de la région parisienne  région parisienne, l’eau chaude du Dogger, aquifère calcaire est exploitée pour les réseaux de géothermie de l’agglomération. 
La température de l’eau géothermale atteint 70°C. Le principe de la géothermie consiste à exploiter cette source d’eau chaude. L’énergie issue de la chaleur de l’eau est récupérée, transférée sans contact à l’eau du réseau de chaleur. Le réseau de canalisations d’eau dessert ensuite les sous-stations présentes en pied d’immeubles, ces sous-stations amènent la chaleur à chaque immeuble ou habitation pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

Deux réseaux existants

A Chelles

Créé il y plus de trente ans, le réseau de géothermie de Chelles fait figure de pionnier.
Constitué  aujourd’hui d’environ 13 km de réseau et de 79 sous-stations, le réseau de chaleur de Chelles livre annuellement environ 55 000 MWh de chaleur, ce qui correspond aux besoins des 6 000 équivalents-logements raccordés. L’extension du réseau se poursuivra dans les années à venir pour atteindre 9 500 équivalents-logements. La fourniture de chaleur est assurée à 50 % par la géothermie et à 40 % par de la cogénération. Ainsi, 90 % de la chaleur est produite à partir de sources d’énergies vertueuses. L’utilisation de la géothermie limite celle d’énergies fossiles (gaz, fioul, …) et ainsi évite chaque année les émissions de 7 400 tonnes de CO2, soit l’équivalent des émissions de 6 160 voitures.

Plus d’infos

  • Centrale de géothermie Chelles Chaleur – 62 rue de la BelleÎle – 77500 Chelles
  • www.chelleschaleur.fr

A Lognes et Torcy

Le réseau de chauffage urbain couvre une partie des communes d Lognes et de Torcy. Pour des raisons économiques et écologiques, les élus ont fait le choix en 2009  de remplacer la chaufferie à gaz qui l’alimentait par une centrale géothermique. Son extention vers le quartier de l’Arche Guédon a été actée en 2015 et réalisée en 2017.
Avec sa centrale située sous le viaduc du RER à Lognes, le réseau compte 14 km et alimentera à terme 6 000 logements et équipements publics.

Plus d’infos

  • Dalkia Geoval 2, rue du Suffrage Universel – 77185 Lognes
  • N° vert : 0800 250 400 geoval@dalkia.fr

Un réseau en projet

Devant le succès des réseaux existants, la communauté d’agglomération Paris Vallée de la Marne a lancé dès 2015 des études pour le déploiement d’une géothermie profonde au Dogger et du réseau de chaleur associé sur les communes de Champs-sur-Marne et de Noisiel.
Ces études ont confirmé l’intérêt, d’un point de vue géologique, hydrogéologique, énergétique et technique, du développement d’un réseau de chaleur à base de géothermie profonde sur les villes de Champs-sur-Marne et de Noisiel. Un intérêt qui se trouve renforcé par les projets d’aménagement urbains situés à proximité immédiate de l’emplacement pressenti pour la centrale de production énergétique.

La communauté d’agglomération Paris Vallée de la Marne a délégué la gestion et la distribution de chaleur à la société ENGIEE Energie Services dans le cadre d’un contrat de délégation de service public.