Médiathèques

Ensemble, chez nous #5

La période de confinement a pris fin et la reprise s’annonce de manière progressive. Que vous soyez en télétravail, en reprise d’activité, à la maison avec vos enfants, dans l’attente de pouvoir reprendre le cours normal des choses, les bibliothécaires continuent de cheminer à vos côtés et à vous donner des idées pour avancer l’esprit ouvert.

Publié le

Les médiathèques vous proposent :

Ados confinés : des idées pour (re)trouver le goût de lire et d'écrire

Quel bonheur... vos ados sont à la maison 24/24 h, 7/7 j. Et si vous en profitiez pour partager avec eux des activités autour de la lecture et de l'écriture ?
L'association Lecture jeunesse vous propose de découvrir ensemble l'univers des booktubers, de poster des créations littéraires sur la plateforme Wattpad, de tester des lectures à voix haute avec l'irrésistible Clémentine Beauvais, et, tout simplement, d'échanger des conseils de lecture.
Et pour prolonger ces envies de lectures, piochez dans cette liste l’un des 100 romans à lire, adolescent ou adulte !

 

Le code, pas à pas

Vous avez quelques heures devant vous ? Et si vous en profitiez pour apprendre le codage informatique ? Les enfants à partir de 6-8 ans peuvent démarrer une initiation avec Scratch puis la poursuivre avec les mini-jeux de l'Heure du code. Et pour aller plus loin, les plus grands retrouveront ici les contenus de l'atelier animé par Laëtitia, le 31 janvier 2020 à la médiathèque Jean-Pierre-Vernant sur les différents langages informatiques.

Images numériques

Immortaliser un paysage ou un moment mémorable n'a jamais été aussi facile. Grâce aux appareils photos numériques et aux smartphones, la photo est devenue omniprésente dans nos vies. Plus besoin d'avoir des logiciels complexes pour optimiser la qualité de vos images. Pour améliorer le rendu de vos visuels, des solutions simples et efficaces existent en ligne et sur votre smartphone. Retrouvez tous les conseils des bibliothécaires pour devenir un pro des photos !

Un peu de poésie dans ce monde confiné ?

L'imaginaire et la créativité étant nos meilleurs alliés pour nous évader, voici quelques propositions pour laisser votre esprit vagabonder, en toute liberté !
Un défi créatif et participatif lancé par la Maison de la poésie qui invite à transformer les fenêtres en poèmes.
Des consultations poétiques assurées par des comédiens du Théâtre de la Ville, uniques et sur rendez-vous.
Dans la collection "En sortant de l'école", des films-poèmes sur la liberté de Paul Eluard, disponibles sur la médiathèque numérique et plein d'autres poèmes à "regarder" sur l'application Bayam.
Et enfin, de quoi faire le plein d'émotions poétiques avec les enfants, autour du livre "Du vent dans la tête" édité chez Voce Verso.

Le Français est à nous ! La linguistique décomplexée

Le 29 février dernier, c’est-à-dire dans une autre dimension temporelle, la médiathèque François-Mitterrand a eu la chance d’accueillir la passionnante Maria Candea, autrice avec Laélia Véron de l’ouvrage “Le Français est à nous. Petit manuel d’émancipation linguistique”. Comment imaginer découvrir autant sur un outil de communication que nous utilisons tous les jours de manière quasiment inconsciente ? Se dire que nous n’avions même pas imaginé que des penseurs, des académiciens la manipulent à leur guise et la rendent prescriptive. Afin de se réapproprier ce bien public et vous donner le ton du livre, voici deux vidéos, l’une réhabilitant le mot “autrice” et l’autre décryptant ce qu’est une faute de français.
Pour compléter cette approche décomplexée de la linguistique, sillonnez sur les chemins de Elles comme linguistes !
Samantha Ruvoletto et Mathilde Hutin, deux jeunes maîtres de conférence en linguistique à Paris, traitent d’une manière décalée et dynamique de l’approche scientifique du langage sur leur chaine YouTube :
“Parce qu’on l’utilise tous les jours, on a tendance à penser que notre langue est une évidence, et le langage sans mystère. Nenni ! Parce que tout ce que vous croyez savoir sur votre langue, sur les langues et sur le langage est très certainement FAUX, nous avons décidé de dérouiller les idées reçues."
Après une telle introduction, pourquoi résister plus longtemps ?

Alice Zeniter, une autrice sur tous les fronts

Petit quiz pour commencer l’échauffement : comment vous représentez-vous un auteur de littérature française reconnu par les pontes de grandes institutions et reconnu du grand public ? Comme ça, en 1 seconde, sans réfléchir ?

Allez, avouez que vous imaginez plutôt un homme, âgé de 60 ans et plus, passé par la reconnaissance de multiples prix littéraires dont le fameux franco-français prix Goncourt, non ? Et bien voici un auteur ou plutôt une autrice qui va vous donner du fil à retordre dans les représentations dignes d’images d’Epinal de la littérature française. Alice, c’est son prénom (et celle-ci n’a pas attendu qu’on écrive son histoire) est née en 1986 d’un père algérien et d’un mère française. Diplômée de l’École Normale Supérieure, elle a, à son actif, plus d’une dizaine de livres (le premier édité à 16 ans) dont la plupart ont déjà été primés par de prestigieux prix dont le Goncourt des Lycéens pour «  L’Art de perdre  », poignante fresque familiale d’une famille de harkis.

Si l’écriture lui a permis dès le plus jeune âge de dépasser toutes les limites qu’imposent un corps pour voyager, imaginer d’autres vies, d’autres décors, elle s’est également investie dans le théâtre en créant une compagnie et des spectacles notamment destinés au jeune public. Ne se limitant pas à un champ d’action, elle répond en 2018 à l’invitation du festival Concordanse pour un duo avec un chorégraphe. Elle écrit pour cette collaboration un texte sur les premiers hommes qui ont marché sur la lune et qui ne sont pas revenus tout à fait les mêmes.

Nous devions initialement accueillir le 16 mai matin Alice Zeniter à la médiathèque François-Mitterrand et l’après-midi le duo Concordanse avec le chorégraphe Orin Camus aux Passerelles. Vous trouverez ci-dessous des liens pour découvrir ce travail protéiforme et engagé :