Duau

Centre photographique d'Ile de France - Pontault-Combault

Gratuit.

Culture, Exposition, Visite guidée et/ou commentée

Le monde est un abri

VALÉRIE JOUVE

Après la parution en novembre 2022 de son dernier livre (Valérie Jouve, Flammarion/CNAP) mettant en récit quinze années de travail, V. Jouve formule une nouvelle proposition pour le vaste espace du Centre Photographique d’Île-de-France.

Organisé par :
Centre photographique d'Ile-de-France

Ajouter à mon calendrier

En mêlant des travaux inédits – notamment le film Porte d’Aubervilliers (2020) – et des images plus anciennes, cette exposition monographique tente d’incarner l’idée qu’une des nécessités premières pour toute espèce vivante est de s’abriter. Les notions de bâti, de construction, mais aussi de refuge naturel nous mènent à repenser ces gestes contemporains, aujourd’hui plus proches de l’économie financière que de la protection du vivant.

 

Le travail photographique de Valérie Jouve se développe autour de l’articulation entre l’être humain et le paysage, et plus spécifiquement la ville et son ailleurs. Chaque image est construite à partir de la notion de rencontre entre des corps (personnes, architectures, éléments organiques, minéraux et atmosphériques du paysage). Ses «  personnages  » (humains ou non humains), sans caricature ni anecdote, marquent une intense relation à leur environnement, que ce soit à l’intérieur de l’image même ou dans les montages que l’artiste met en œuvre dans ses expositions.

 

Valérie Jouve est née à Saint-Etienne en 1964. Photographe, cinéaste, enseignante à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris, elle vit et travaille à Paris.

Formée à l’ethnologie à l’Université de Lyon puis à la photographie à l’ENSP d’Arles, «  [son] travail a toujours questionné les cadres dominants dans un dialogue avec des individus, des lieux décalés  », écrit-t-elle. Inlassablement, elle observe son époque et recherche une perception, un regard juste.

Figure singulière des artistes de sa génération, son travail est exposé depuis 1996 en France et à l’étranger, dans des institutions prestigieuses mais aussi des lieux alternatifs. Ses expositions sont souvent conçues comme des compositions visuelles d’images réalisées indépendamment, à différentes périodes, et dont le montage fait sens.