Classes d'écriture et de composition

Le

à

Auditorium Jean-Cocteau - Noisiel

Auditorium Jean-Cocteau - Noisiel

Tout public

Gratuit, sur réservation

Musique

Orchestre symphonique Paris - Vallée de la Marne

Saison 2019 - 2020
Concert-rencontre avec les classes d'écriture et de composition

Ajouter à mon calendrier

L'orchestre symphonique Paris - Vallée de la Marne sous la direction de Jean-Michel Henry permettra au public d'entendre plusieurs créations originales et orchestrations des étudiants des classes de composition et d'écriture.

Deuxième temps fort des classes de composition et d'écriture du CRD Val Maubuée, le concert annuel des travaux pour orchestre constitue pour les élèves et le public l'occasion de partager les recherches et projets de création pour grands effectifs instrumentaux faisant ainsi découvrir les jeunes compositeurs et orchestrateurs qui œuvrent sur notre territoire.
Venez nombreux encourager cette dimension fondamentale de lapratique musicale.

Au programme, œuvres de Diego Ayala, Florian Bonnin, Julie Campan, Antoine Cure, Pierre-Emmanuel Graindorge et Danièle Vandenbesselaër commentées par leurs enseignants Valéry Aubertin et Raphaël Picazos

Entrée gratuite sur réservation au 01 60 05 76 35

 

« Orchestration et écriture…Dans les disciplines de l'écriture musicale, l'orchestration tient une position bien particulière qui est souvent abordée en fin de cursus. De quoi s'agit-il ? De donner une dimension sonore nouvelle, des couleurs et de l'espace à une composition généralement pour piano seul. C’est, pour tenter une comparaison vestimentaire, « habiller », apprêter et magnifier l’argument musical. Les plus grands orchestrateurs (Ravel, Kœchlin, Debussy etc.) ont travaillé avec méthode leurs orchestrations une fois la musique composée. L'orchestrateur compose alors une nouvelle image sonore en s'occupant principalement de deux choses : d’une part de la couleur, des timbres, du grain, et en quelque sorte, du toucher et de la surface sonore (assemblage), et d’autre part, d'adapter le discours initial à la masse de l’orchestre (dimensionner le geste musical). L'entreprise nécessite donc une très bonne connaissance de l'harmonie et un solide métier d'écriture pour analyser un matériau parfois modeste ou fort complexe. Or certains instruments de l'orchestre ont évolué au cours des siècles où sont apparus ; la technique instrumentale elle-même a progressé et influencé les possibilités de choix et de réalisation sonores. Il existe donc une étude des styles de l'orchestration selon que l'on se réfère à la période classique, romantique, moderne ou contemporaine. Dans la tradition de l'écriture, l'orchestrateur est donc un musicien qui a déjà une oreille harmonique aboutie (que l'on appelle parfois « une bonne oreille ») et des capacités d'analyse certaines qu'il affinera tout au long de son parcours ; celles-ci lui permettent de choisir et d'interpréter lui-même les gestes et volumes sonores selon le style et la dimension recherchés pour offrir une nouvelle lecture sonore et parfois redécouvrir des chefs-d ‘œuvres. » Raphaël Picazos