Un Chapeau de paille d'Italie

Le

à

Auditorium Jean-Cocteau - Noisiel

Tout public

Gratuit sur réservation

Théâtre

Un chapeau de paille d’Italie

Eugène Labiche par les élèves de la classe d'art dramatique de Delphine Boisse-Vigreux du CRD Val Maubuée, réseau des conservatoires de Paris - Vallée de la Marne

Ajouter à mon calendrier

Eugène Labiche 1815-1888

Un Chapeau de paille d’Italie est à peu près sa soixantième pièce et plus d’une centaine suivront jusqu’en 1878.
Après maints vaudevilles en un acte, Labiche tente, avec le Chapeau de paille, le pari de développer le genre en cinq actes.
La pièce sera un succès dès la première le 14 août 1851 au Théâtre du Palais Royal.

Août 1851, nous sommes à quelques mois du coup d’état qui mettait à bas la seconde République, allait mettre Napoléon Trois au pouvoir et valoir l’exil au Grand Hugo.

Notre Chapeau de Paille :

Merveilleuse machine à jouer, à inventer, nous nous sommes engouffrés sans vergogne dans la convention du Vaudeville, jusqu’à la faire éclater de l’intérieur comme le ventre du Bourgeois.
A l’écoute de Labiche pour qui ces Vaudevilles étaient « l’art d’être bête avec des couplets », nous avons tenté d’être gais avec des cauchemars et de rire avec des malheurs et des mots.

Nous avons férocement pris au sérieux cette histoire qui ne représente en apparence qu’un tout petit intérêt, joué avec cet absurde qu’il fut une époque non lointaine où une femme ne pouvait envisager de descendre sa poubelle sans couvre- chef, que sortir sans chapeau était l’équivalent de sortir nue…

Nous avons tenté de rentrer dans cette folie, cette quête absurde avec la plus grande naïveté, sans se laisser intimider par l’idée que nous aurions du vaudeville et de son comique.
Au-delà de la convention et de la parodie nous avons tenté d’être touchants et réjouissants jubilatoires et acides.
C’est une pièce sur deux roues, si elle n’avance pas, et vite, et en équilibre, elle tombe !

Puisse le pari de partager cette pièce enchanteresse être gagné.

Par les élèves de la classe d'art dramatiquedu CRD Val Maubuée
Mise en scène : Delphine Boisse Vigreux • Assistant à la réalisation : Nicola Theuil
Musiciens : Eliane Leblanc, violoncelle • Valérie Doze, piano • Camille Hautcoeur, trombone • Kim Byoung-Joo, clarinette • Ulysse Vigreux, contrebasse
Chansons : Gérard Maimone
Extraits Musicaux : Nino Rota, György Ligeti, Ravel….

Remerciements à : Dominique Vidal, Marc Roger, Olivier Dauriat, Claire Massou, Gérard Maimone, Gérard Mangin, Vincent Guérin et Antoine Cure.

  • Représentations les jeudi 5 et vendredi 6 décembre à 20h30, auditorium Jean-Cocteau à Noisiel
  • Gratuit sur réservation au 01 60 05 76 35