Géothermie

Inauguration de la centrale géothermique à Champs-sur-Marne

Après plus de 2 ans de travaux, la nouvelle centrale géothermique, située au cœur de la cité Descartes à Champs-sur-Marne, a été inaugurée. Elle fournira du chauffage à l’équivalent de 10 000 logements et alimentera également le futur Centre aquatique intercommunal.

Publié le

Depuis mi-octobre, des logements et des bâtiments publics sont alimentés en chaleur naturelle par la nouvelle centrale géothermique, située en plein cœur de la Cité Descartes.

L’inauguration de la centrale géothermique, qui s’est déroulée le 19 octobre, « s’inscrit pleinement dans notre ambition de faire de Paris - Vallée de la Marne un territoire exemplaire en matière de transition écologique et de lutte contre le changement climatique.Dans le contexte d’explosion du prix de l’énergie, nous favorisons ici une énergie produite localement et non soumise aux fluctuations du marché et de la géopolitique internationale », a déclaré Guillaume Le Lay-Felzine, président de l’Agglomération.

Implantée au cœur de la cité Descartes, à l’angle de la rue Galilée et de l’avenue Blaise Pascal, l’installation permet une production de chaleur 100 % locale et respectueuse de l’environnement. Elle permettra d’éviter, chaque année, l’émission de 25 000 tonnes de CO2, l’équivalent de la production en CO2 de 17 000 véhicules.

10 000 logements raccordés au réseau

L’équivalent de 10 000 logements, de Noisiel et de Champs-sur-Marne, bénéficieront d’une chaleur issue de la centrale sur les communes. Dix quartiers ont été raccordés à l’installation via un réseau souterrain long de 19 km : centre-ville de Champs-sur-Marne, Nesles, le Bois de Grâce, Descartes, Pablo Picasso, le Font Populaire, le Luzard, la Ferme du Buisson, les Deux-Parc, la Pièce-aux-Chats.

Le bâtiment du futur Centre aquatique intercommunal à Champs-sur-Marne, qui ouvrira ses portes à l’automne 2022, sera aussi entièrement chauffé par la centrale géothermique.

De l’eau chaude à 1 900 mètres sous nos pieds

La centrale géothermique puise une eau naturellement chaude à 1 900 mètres de profondeur. Cette eau, d’une température comprise entre 60 et 80 degrés, provient de la nappe du Dogger, principale nappe souterraine exploitée en Île-de-France.

Grâce à un échangeur thermique situé à l’intérieur de la centrale, l’eau géothermale transfère ses calories au réseau de chaleur primaire qui, lui, alimente les sous-stations en pied d’immeuble. C’est ensuite un transfert de chaleur entre le réseau primaire et le réseau secondaire qui permet aux usagers de bénéficier de chauffage et d’eau chaude sanitaire.

La centrale géothermique, en chiffres, c’est :
• 40 millions d’euros d’investissement de l’exploitant Engie Réseaux
• 19 km de réseaux
• L’équivalent de 10 000 logements à Champs-sur-Marne et Noisiel raccordés au réseau de chaleur
• Un puits géothermique foré à 1 900 mètres de profondeur